SNJ Radio Franc
Annette Ardisson nous a quittés

11/10/2019 | Lu 24500 fois |

Annette est morte sans avoir pu profiter de sa retraite, ni de son appartement tant aimé, acheté à Trouville, où elle avait décidé de s’installer.

Annette qui avait tenu tant de rôles différents à France Inter et Radio France. 
Spécialiste politique, elle était notamment le A des Questions par A+B avec Bernard Brigouleix (le "Grand entretien" de cette époque). 
 
Lorsque Radio France a vécu sa plus grande grève, en 2015, Annette a repris le Nagra car elle n’avait aucun problème à questionner le PDG ou les représentants de l’État au CA, avec la même vigueur qu’elle avait déployé aux quatre colonnes. Annette qui avait effectué un remplacement d'été au service politique, à deux ans de la retraite. Qui ferait ça ?
 
Qui connaît le courage dont elle a fait preuve pour vivre durant plusieurs années avec des tumeurs bénignes qui poussaient dans son cerveau, tout en continuant à travailler et à en rire. Jusqu’à ce qu’un "malin", cette fois, l'emporte.

Ce même courage dont elle avait du faire preuve pour être une des femmes pionnières à traiter la politique dans les années 80, avec la misogynie qui collait tant à l'époque de la part de confrères et de la classe politique. Annette qui a été l’une des toutes premières femmes rédactrices en chef et la Red chef la moins bien payée de la Maison, parce que femme. 

Annette est une part importante de l’histoire de France Inter. Pour les plus jeunes elle était la rédactrice en chef qui préparait la matinale et des pots d’une classe folle au foie gras fait maison, juste pour nous faire plaisir. 
 
Pour nous, elle était l'image d’une femme forte, libre et sereine, un exemple. Une amie.